manifIeste


The Making envisage la création d'un réseau mondial d'artistes, collectionneurs, galeries, maisons d'enchères, musées, organisations et fondations de gouvernement local, qui aient des idées similaires pour la mise en œuvre conjointe de projets et d'événements spéciaux qui fassent un pont entre publics et cultures diffèrentes. Nous apportons notre enthousiasme pour l'art, qui nous paraisse un' expression et un' expérience fondamentale du génie de l' homme, afin de créer des conditions dans lesquelles les activités artistiques et culturelles peuvent être mises en œuvre et soutenues dans tous les pays et toutes les cultures.

The Making s'occupe d'art et de sa gestion, en essayant d'apporter une contribution substantielle à la vie culturelle des communautés dans lesquelles elle travaille, en fournissant des projets, des événements et des œuvres de grande qualité esthétique et culturelle, des expositions et la publication de livres d'art et de travaux universitaires, par la promotion et la sensibilisation à l'opinion publique internationale du rôle des arts et de la culture contemporaine des différents pays et cultures.

The Making veut être un idéal réseau neural culturel de individus et organisations interconnectés, dont la fonction définit un circuit reconnaissable de communication. Nous voulons ajouter les travaux et les signaux culturels qui peuvent envoyer un potentiel d' action artistique qui dépasse le seuil national. Comme un réseau de neurones, nous voulons devenir une entité fonctionnelle d' interconnexions qui s'influencent mutuellement, un système culturel adaptative qui modifie sa structure, basée sur les flux d'informations internes et externes sur le réseau.

The Making reconnaît son travail et celui de ceux qui participent en tant que un système d'apprentissage ouvert, où les participants sont des nœuds d'entrée des signaux culturelles et de sortie d'un développement culturel, adressé à toute personne, qui devient un nœud potentiel émetteur vers noeuds ultérieures.

The Making a pour objectif de créer un réseau où la circulation de l'information, en poursuivant notre métaphore neurale, ne soit pas seulement dans les deux sens, mais soit une propagation entre les différentes composantes du réseau (couches de neurones), avec des sauts d'une couche à l' autre et parmi les membres de la même couche, et la promotion de la diffusion de nouvelles informations dans les composantes individuelles.

En utilisant comme paradigme le modèle mathématique de John J. Hopfield, où le dit réseau de Hopfield se distingue par «l'émergence spontanée de nouvelles capacités de calcul du comportement collectif d'un grand nombre d'éléments plus simple", The Making vise à promouvoir de nouvelles capacités pour les élaborations artistiques et culturelles qui se dégagent du comportement collectif des différents groupes, selon les projets, afin de produire une mémoire culturelle collective, qui soit capable de créer de nouvelles configurations culturelles et qui aide dans la récupération et la circulation des données et des informations culturelles de partout dans le monde, vers le monde.